COUV_jeanne darc

JEANNE D’ARC…

Au nombre et à la diversité de ses « racines », l’arbre Jeanne d’Arc est une vraie forêt : Plus de 50000 ouvrages sur elle, des colloques à foison, un incroyable nombre d’églises, des statues un peu partout dans presque toutes les églises de France, 423 collèges et lycées français portant son nom, des films, des pièces de théâtre à foison…Nous ne sommes pas devant une simple héroïne nationale, une icône du passé. Nous sommes devant un mythe. Et un mythe bien vivant…Personne n’est aujourd’hui insensible à ce qu’elle représente pour la nation française et l’Etat, pour la mémoire populaire, pour l’imaginaire et le rêve. Au point que, profondément française, elle semble surgir de partout et de nulle part.

Sa vie est un roman. Le roman français par excellence. Et même le roman de la France chanté par Péguy. Cette vie semble si connue qu’il ne paraît presque plus nécessaire de la raconter. Et cependant le mystère de cette vie est insondable. Mystère de sa jeunesse, mystère de son identité, mystère de sa vie de femme, mystère de son procès, mystère de sa mort… Cette vie, en apparence si familière, est un abîme de secrets. Certains s’éclairent quand d’autres s’obscurcissent. Victoria Man-Estier est allée, le cœur ouvert, sur les traces de Jeanne, sur les lieux de mémoire de son étonnante vie . Elle est allée aussi sur les chemins de sa postérité et de la construction de sa légende. Elle nous fait découvrir une Jeanne mystérieuse mais si vivante et si actuelle qu’on semble pouvoir s’adresser à elle et lui parler. Elle nous donne aussi la chance de pouvoir lire ou relire, la Jeanne d’Arc de Michelet, ouvrage d’historien mais aussi ouvrage d’un formidable écrivain…

Un pareil mythe vivant méritait une place de choix dans notre collection.

L’auteure :
Parisienne, Victoria Man-Estier est journaliste de radio et sociologue. Elle a écrit plusieurs ouvrages dont « le Paris des femmes célèbres », préface de Bertrand Delanoë (2011) et « Femmes célèbres d’Île de France », préface de Jean Paul Huchon (2013), tous les deux avec Sybil Canac, parus aux Editions du Chêne. Elle a organisé en 2011 pour le Conseil général de la Dordogne, l’exposition « Femmes célèbres du Périgord ».

Points forts :
-le mythe français par excellence, celui qui incarne notre France

-Une relecture de la vie de Jeanne sans omettre sa part de secrets

-Le bonheur de relire l’admirable texte de Michelet

-Un pèlerinage amoureux sur les chemins de la postérité et la construction d’un mythe.